Différences et ressemblances entre le Bouddhisme et l'Hindouisme

Bouddhisme -

Différences et ressemblances entre le Bouddhisme et l'Hindouisme

Le Bouddhisme est né de l’Hindouisme. Ces deux religions très pratiquées dans les pays asiatiques comportent de nombreuses ressemblances. Cependant il y a eu une remise en question de l’hindouisme qui est apparue et cela donna naissance au Bouddhisme et ses propres caractéristiques.

Voyons les différences entre ces deux spiritualités :

Le Bayon (Angkor), Empire Khmer

 

 

Statue Bouddha blanche en Inde

 

Tout d’abord il faut savoir que le Bouddhisme est beaucoup plus populaire en Occident que l’Hindouisme. Il développe de plus en plus d’adeptes, ainsi le nombre de pratiquants du Bouddhisme augmentent chaque jour. Mais ceci n’est pas le cas pour l’Hindouisme qui reste une religion que les populations trouvent trop complexe et fermé au monde extérieur.

 

Pourquoi l’opinion public fait-t-elle ces différences ?

Différences entre le Bouddhisme et l’Hindouisme

Ces deux religions ou philosophies spirituels apparaissent avec des différences. Il existe différents courants et pratiques. Mais nous évoquerons seulement les grandes lignes de ces deux pensées.

L’histoire du Bouddhisme et de l'Hindouisme

  • L’Hindouisme est fréquemment appelé « la plus vieille religion du monde ». Il est d’abord apparu en Inde, et ses premiers textes que l’on nomme « les védas » ont été rédigées entre 1500 et 800 ans avant Jésus-Christ.
  • Le Bouddhisme est lui aussi apparu en Inde durant le cinquième siècle avant Jésus-Christ. Il s’est inspiré de l’Hindouisme, et comportent donc de nombreuses idées et symboles de celui-ci comme par exemple la réincarnation (renaitre après la mort sous différents aspects). Cependant le Bouddhisme remet en cause certains points de l’Hindouisme.

Ces deux religions sont proches en termes de pensées mais aussi géographiquement puisqu’elles se pratiquent toute les deux en Occident et se font concurrence.

  • Contrairement à ceux que la plupart des gens pensent, le Népal est un pays plus dense en populations Hindouiste que Bouddhiste.
  • En ce qui concerne la Chine, 80% de la population prône le Bouddhisme.

Le Bouddhisme est le plus populaire en Asie du Sud-Est (Chine, Tibet, Japon…). Il est de plus en plus populaire en Inde là où il est né malgré la domination de l’Hindouisme, 80% d’Hindous en Inde soit environ 1 milliard de pratiquants.

 

Le Dalaï-lama et les Tibétains

Dalaï-lama
La personne du Dalaï-Lama qui contribue à faire connaître sa religion du Bouddhisme Tibétain, il est le chef d’un gouvernement en exil et le maître spirituel possédant un charisme qui le rend très populaire.
Dans le Bouddhisme, on s’identifie à la figure du Bouddha. Là où l’on peut voir une différence majeure avec l’Hindouisme qui lui ne possède aucun personnage spirituel de cette renommée.
Certains évoquerons Gandhi qui fut une figure clé de l’Hindouisme. Cependant il n’avait pas le rôle de messager de l’Hindouisme, il reste célèbre pour sa lutte pour l’indépendance et ses valeurs de pacifisme qui inspirent les pensées fondamentales de sa religion.

L’Hindouisme n’a donc pas de prophète ou de messager comme le Bouddha, le Christ, ou Mahomet. On pense que cela est une des raisons de la méconnaissance des occidentaux envers cette religion.


Les différences entre ces deux religions proviennent aussi du contenu de ces religions.

Les dieux

 

Statue de Shiva, mère de Ganesh
On nomme parfois le Bouddhisme comme « religion », « religion sans dieu », « spiritualité » ou « philosophie ».
Dans le Bouddhisme, il y a des nuances diverses qui questionne la divinité du Bouddha ou l’existence d’un personnage suprême selon les pensées.
Les textes sacrés du Bouddhisme évoquent Brahmā (à ne pas confondre avec Brahman qu’il incarne) comme étant le dieu qui crée le monde et l’Hindouisme, cependant son savoir est moins grand que celui du Bouddha.
En ce qui concerne les Hindous, ils possèdent des milliers de Dieu. Mais, ces dieux nous révèlent de nombreuses surprises, ils sont éloignés de notre conception de la divinité !

 

 

Les dieux Hindous


Le Brahman est pour certains l’unique dieu. Il représente la réalité ultime, l'âme absolue.
🔺Cependant ce Dieu est impersonnel. Il se montre quelque fois sous la forme d’un Dieu (Ishvara) qui le personnifie. Mais, il est aussi présent dans toutes les pensées des autres dieux. Dans l’Hindouisme, il existe ainsi des milliers de divinités, qui ont leurs caractéristiques à eux, mais qui émanent de Brahman.

On peut lire dans les Védas : «Le Vrai Dieu est Un, bien que les sages s'adressent à lui par des noms multiples ».
◼️ On dit donc que le Brahman est incarné par plusieurs divinités qui représentent différentes facettes de lui-même.

Statue de Brahma, dieu Hindouïste
Dans le Bouddhisme, les trois divinités les plus célèbres sont Brahmā, Vishnou et Shiva. Ils forment ensemble la trinité des déités Hindoues. Ils sont tous les trois issus du même œuf.
A eux trois, ils représentent les aspects du Brahmān.
Brahmā est donc le créateur ultime, Vishnu est le conservateur et Shiva est le destructeur.
80 % des Hindous sont des Vaishnavas, qui adorent Dieu en tant que Vishnu, un peu moins de 20 % adorent Shiva, le reste se consacre à Shaki, Ishvi ou la déesse ténébreuse Kali.
Cependant, Brahmā, le créateur du monde est un Dieu « en pénitence » !
Puisque en créant l’univers, Brahmā a déclenché une déité féminine nommée Shatarûpa. Elle est si belle qu’il la regarde tout le temps. Shiva décida alors qu’il n’est pas digne de lui d’être autant passionné de sa créature. C’est pourquoi, il ne devait plus être vénéré et eu comme punition de réciter sans arrêt les « védas ». On remarque donc ici que la notion de « dieu » est complètement différente dans l’Hindouisme qu’avec la vision des populations occidentales.



◼️ On dit qu’il y aurait 330 millions d’autres divinités, toutes issues de Brahman. De plus certains spécialistes disent que l’Hindouisme viendrait du monothéisme.

Il est important de savoir pour percevoir la complexité de l’Hindouisme, que les dieux ont chacun des avatars, des manifestations terrestres. Par exemple, Krishna est l’avatar de Vishnu. 

 

 

 

Le Bouddha

Certaines personnes diront que non mais le Bouddha est aussi présent dans l’Hindouisme, il est l’un des avatars de Vishnu qui en possèdent 10.


Dans le Bouddhisme, il est le messager, le prophète. Il incarne la sagesse, la perfection et la compassion absolue.
Il est né Homme et est devenu Bouddha au fil de sa vie à force de sagesse et de persévérance pour renoncer aux attachements, aux poisons mentaux et aux illusions.

 

La roue des réincarnations


Dans l’Hindouisme, l’Homme possède une âme qui passe d’un corps à un autre, au fil des réincarnations.
Dans le Bouddhisme, le concept de réincarnation est différent : ce n’est ni le même, ni un autre qui va renaître. La personne qui n’a pas d’existence propre, ne se réincarne pas dans son intégralité (sa personnalité et son vécu).

Ainsi, les Bouddhistes et les Hindous croient en la réincarnation et en l’existence du Karma.


L’idéal des bouddhistes et hindouistes est de se libérer du cycle des réincarnations et donc de cesser de vivre pour atteindre le Nirvana tant convoité et sa béatitude.

Les différences entre les deux religions sont aussi présente dans la manière d’atteindre le Nirvana.

  • Dans le Bouddhisme, pour l’atteindre il faut arrêter de créer du Karma, même si celui-ci est positif, il faut donc atteindre le Nirvana par la sagesse et la méditation.
  • Dans l’Hindouisme, il y a plusieurs moyens selon les différents courants. Les moyens sont les suivants :
  1. La méditation et l’ascèse
  2. La droiture morale
  3. La dévotion